Absence des incisives latérales – anodontie / agenesie

Trouver le bon orthodontiste

Anodontie : absence congénitale d’une ou de plusieurs dents

L’anodontie est une absence génétique ou congénitale (héréditaire) d’une ou plusieurs dents temporaires ou permanentes. Les incisives latérales supérieures sont parmi les dents qui sont absentes congénitalement le plus souvent avec une incidence de ± 2% de la population.1

Contrairement à d’autres dents, comme les prémolaires inférieures qui sont aussi absentes de façon héréditaire avec une incidence similaire, les conséquences esthétiques sont plus importantes pour une dent antérieure comme l’incisive latérale et cela influencera le choix du plan de traitement pour combler l’espace laissé “vacant” par l’absence d’une ou deux incisives latérales.

Une autre considération non moins significative est le coût de remplacement d’une dent manquante si on choisit de la remplacer plutôt que de fermer l’espace en orthodontie. Différentes options prothétiques permettent de remplacer les incisives latérales (partiel, pont papillon, pont fixe (“bridge”), couronne supportée par un implant dentaire). Le coût de ces prothèses peut varier pour chaque dent pour une couronne sur implant (implanto-portée).

Plusieurs considérations entrent en ligne de compte pour choisir le traitement idéal pour un jeune patient et les parents sont impliqués dans cette décision.

Lorsque des incisives latérales supérieures sont absentes, il y a 3 possibilités de traitement :

1- Ouvrir les espaces et remplacer les dents manquantes par un moyen prothétique.

2- Fermer les espaces en avançant les dents postérieures. Les canines remplaceront les incisives latérales et les prémolaires remplaceront les canines; les dents seront “modifiées” en conséquence.

3- Une combinaison des 2 : ouverture d’un côté et fermeture de l’autre.

Les exemples ci-dessous illustrent ces différentes possibilités.

1- Ouverture de l’espace des incisives latérales et remplacement prothétique des incisives latérales

Le cas ci-dessous présente une adolescente de 15 ans ayant les 2 incisives latérales supérieures manquantes (absence congénitale/anodontie).

Après consultation avec le dentiste généraliste, il fût décidé d’ouvrir les espaces des latérales manquantes et de les faire remplacer prothétiquement après le traitement d’orthodontie.

Les options prothétiques sont la pose d’un implant dentaire (comme dans le cas ci-dessous), d’un pont (pont papillon ou conventionnel) ou l’utilisation d’une prothèse partielle amovible.

Les espaces des incisives latérales sont progressivement ouverts pendant le traitement et, une fois qu’ils sont assez larges, des dents artificielles sont placées sur les bagues pour améliorer l’esthétique.

À la fin de l’orthodontie, des dents sont aussi placées jusqu’à ce que des implants dentaires et couronnes plus esthétiques puissent être faits par le dentiste. Ceci est nécessaire afin de s’assurer que l’espace créé soit stable et demeure suffisant pour la pose des implants dentaires.

Fermeture des espaces et remplacement des incisives latérales par les canines

Le cas ci-dessous présente une adolescente de 13 ans n’ayant pas d’incisives latérales supérieures permanentes (anodontie).

Les canines sont sorties à la place des latérales manquantes et il y a présence d’espaces entre les dents.

Les options de traitement consistent à soit garder les canines à la place des incisives latérales et fermer les espaces présents ou ouvrir les espaces et faire remplacer les incisives latérales après l’orthodontie par des ponts ou des implants (faits par le dentiste généraliste).

Plusieurs considérations entrent en ligne de compte pour choisir l’option de traitement et le patient ou la patiente (ou ses parents) est impliqué(e) dans la décision du choix de traitement.

Le dentiste généraliste est consulté pour déterminer la meilleure façon de remplacer les dents.

Les canines supérieures ont été modifiées et rapprochées pour fermer les espaces antérieurs et ainsi remplacer les incisives latérales manquantes (flèches). Cette approche évite d’avoir recours à des ponts, implants, etc. pour remplacer les incisives latérales.

Pas seulement les couronnes, les racines aussi!

Lorsque des implants dentaires sont planifiés pour remplacer des incisives latérales (ou toute autre dent), la position des dents adjacentes aux dents manquantes, et particulièrement leur(s) racine(s), est très importante pour permettre un placement adéquat de l’implant. Si les racines sont mal inclinées ou mal alignées, la pose d’implant dentaire peut être impossible. L’orthodontiste travaillera en collaboration avec le dentiste généraliste ou d’autres spécialistes responsables de la pose de l’implant (parodontiste, chirurgien maxillo-facial) afin de positionner les dents de façon optimale pour permettre la pose d’implants.

3- Ouverture d’espace d’un côté et remplacement prothétique de l’autre

Le cas de cet homme de 41 ans (ci-dessous) illustre bien comment une combinaison des 2 approches peut être envisagée. Après discussion avec son dentiste généraliste, le patient a opté pour fermer l’espace de l’incisive latérale droite et de faire remplacer celle de gauche par un implant dentaire après le traitement d’orthodontie.

La mécanique utilisée visait donc à “avancer” les dents postérieures du côté droit et ouvrir l’espace gauche en déplaçant l’incisive gauche vers le centre et en reculant légèrement les dents postérieures davantage.

L’espace gauche doit être suffisant pour permettre la pose d’un implant, ce qui requiert au moins 7-8 mm et les racines des dents adjacentes au futur implant doivent être inclinées adéquatement. Pour en savoir plus sur l’inclinaison des racines dans la planification d’implants dentaires.

La canine droite doit être modifiée par meulage et ajout de matériau composite ou facette pour qu’elle ressemble le plus possible à une incisive latérale “normale” et celle du côté opposé.

À noter qu’il est souvent plus difficile d’obtenir une “occlusion” ou un engrenage des dents idéal lorsqu’une prémolaire remplace une canine et que la canine doit être placée en position de l’incisive latérale. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, l’occlusion à la fin du traitement d’orthodontie n’est pas aussi bonne du côté droit (photos C) qu’elle l’est du côté gauche où il n’y a pas eu de substitution de dents. Cependant, un an après l’enlèvement des appareils orthodontiques (broches), les dents se sont ajustées et il y a de meilleurs contacts fonctionnels à droite (photos D).

(A) Anodontie des incisives latérales supérieures (flèches) chez un adulte de 41 ans.

(B) Fermeture de l’espace droit et ouverture de celui de gauche pendant le traitement. Une dent prothétique supportée par un bracket a été posée sur l’arc (fil) orthodontique pour des raisons esthétiques.

(C) Une fois les corrections orthodontiques terminées, la canine droite est contre l’incisive latérale et l’espace gauche est prêt à recevoir un implant dentaire. L’occlusion (engrenage des dents) du côté droit présente plus d’irrégularités que du côté gauche où la canine est en position “normale”.

(D) Un an après la pose de l’implant et de la couronne gauche et une facette de porcelaine sur la canine droite qui remplace l’incisive latérale manquante.

(E) Sourire avant le traitement et après les restaurations prothétiques.

(F) Couronne de porcelaine sur l’implant.

(G) Le contour de la gencive est bien adaptée à la couronne.

Autres variations restauratrices

Selon les caractéristiques du cas, différentes options de restaurations prothétiques utilisant des facettes, couronnes, implants dentaires, divers sortes de ponts, etc. peuvent être utilisées.

 

 

Quels sont les avantages et désavantages de chaque option?

Chacune des options de traitement décrites précédemment offre des avantages et désavantages et chacune peut s’avérer un succès esthétique et fonctionnel sous certaines conditions. 2, 3

Remplacement prothétique par implant dentaire

Avantages Il n’est pas nécessaire de modifier les dents adjacentes comme dans le cas d’un pont traditionnel ou lorsque la canine doit être reformée pour remplacer l’incisive latérale. L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents. Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale.

Désavantages Plus coûteuse, la couronne devra être remplacée plusieurs fois au cours de la vie. La pose de l’implant ne peut être faite qu’à la fin de la croissance des mâchoires (délai ± long), ce qui peut être vers 16-17 ans pour les filles et 20-21 ans pour les garçons. Il peut y avoir des échecs et des complications avec les implants dentaires. L’implant se comporte comme une dent ankylosée, alors s’il y a des changements dans l’occlusion avec les années, la couronne sur l’implant ne changera pas de position, tandis que les autres dents peuvent se déplacer, ce qui peut causer un problème esthétique.

Fermeture de l’espace avec la canine

Avantages Peut rendre les corrections orthodontiques plus simples s’il y a au départ un manque d’espace important à l’arcade supérieure. L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents. Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale. Permet de préserver le niveau osseux dans la région de l’incisive latérale. Certaines études ont montré que la santé parodontale est meilleure en présence d’une dent naturelle que d’un implant.

Désavantages La forme et couleur de la canine peuvent être difficiles à harmoniser avec l’incisive centrale, peut nécessiter une modification par facette ou ajout de composite.

Étude sur la perception de l’esthétique pour les solutions d’anodontie des incisives latérales

Une étude de Armbruster (2005)4 a tenté de déterminer comment les dentistes généralistes, les orthodontistes et autres spécialistes dentaires percevaient l’attrait esthétique relatif des dents sur des photographies de personnes qui avaient des  latérales manquantes ayant été soit remplacées par un pont papillon (pont à ailettes collées sur la surface linguale des dents), un implant dentaire ou une fermeture d’espace avec substitution par la canine. Ces cas étaient comparées à des personnes ne manquant aucune dent et servant de contrôles.

Les orthodontistes préféraient les photos sans aucune dent manquante, suivies par les canines qui remplacent les incisives latérales, les ponts papillons et les implants dentaires. Plus de dentistes et autres spécialistes choisiraient de remplacer les latérales par des implants pour des raisons esthétiques. Cependant, plusieurs de ces cliniciens ont mentionné qu’ils choisiraient de rapprocher les canines pour leur propre enfant.

 

Autres situations affectant les incisives latérales supérieures

Les incisives latérales ne sont pas seulement affectées par un taux relativement important d’absence congénitale, mais elles présentent aussi des défauts de formation qui les rendent étroites, courtes et difformes. Parfois ces dents peuvent être “reconstruites” pour leur donner une forme et une dimension normales, mais dans certains cas, elles peuvent être extraites et la dentition est alors traitée comme s’il y avait une absence congénitale des dents.

Remplacement temporaire des incisives latérales avec des mini-vis d’ancrage

Lorsqu’un traitement d’orthodontie est terminé pendant l’adolescence, cela peut prendre plusieurs années avant que des implants dentaires puissent être utilisés pour remplacer des incisives latérales manquantes, car il est indiqué d’attendre la fin de la croissance pour poser de tels implants. Ceci permet d’éviter que la couronne supportée par l’implant devienne inégale avec les autres dents pendant la croissance résiduelle. Cette croissance permet aux dents adjacentes à l’implant de se déplacer verticalement, mais l’implant ne suivra pas, ce qui crée une irrégularité inesthétique. Le problème à attendre plusieurs années avant de poser un implant dentaire est qu’il peut y avoir une perte ou résorption osseuse dans la région des latérales.

Une technique récente vise à préserver l’os alvéolaire et diminuer sa résorption graduelle en insérant des mini-vis d’ancrage temporaire sur lesquelles des dents postiches prothétiques peuvent être placées. Ceci procure une solution esthétique et préserve la largeur de l’espace disponible pour l’éventuel remplacement par une couronne sur implant.

Lorsque la croissance des mâchoires est terminée, les implants d’ancrage temporaires sont retirés et un implant dentaire destiné à recevoir une couronne régulière peut être posé.

Les mini-vis d’ancrage temporaire utilisées à cette fin sont plus petites que des implants dentaires conventionnels et certaines vis ont une conception légèrement différente pour y ancrer une couronne (voir exemple ci-dessous).

(A) Garçon de 14 ans avec une absence des incisives latérales supérieures. Les espaces ont été ouverts en orthodontie pour remplacer les dents manquantes à l’aide d’implants dentaires qui ne pourront être posés que dans plusieurs années.

(B) Afin de préserver l’os alvéolaire et minimiser les risques de résorption osseuse, des mini-vis d’ancrage temporaire sont insérées en position des incisives latérales (flèches).

(C) Des couronnes temporaires sont fixées aux mini-vis d’ancrage.

(D) Radiographie montrant les mini-vis d’ancrage en place.

(E) Les mini-vis utilisées pour soutenir une couronne temporaire sont différentes; elles ont une partie centrale pouvant recevoir l’attache d’une couronne. (Wilmes et al., 2014 : 5)

 Références

1- Fekonja, A. (October 2005), « Hypodontia in orthodontically treated children », European Journal of Orthodontics, vol. 27, n˚ 5, p. 457–460.

2- Kokich, VO. et al. (April 2011), « Congenitally missing maxillary lateral incisors: Restorative replacements », AJO-DO, vol. 139, n˚ 4.

3- Zachrisson, BU. et al. (April 2011), « Congenitally missing maxillary lateral incisors: Canine substitution », AJO-DO, vol. 139, n˚ 4.

4- Armbruster, PC. et al. (2005), « The congenitally missing maxillary lateral incisor. Esthetic judgement or treatment options. Part 1 and 2 », World J Ortho, vol6, n˚4, p. 369-375.

5- Wilmes, B. et al. (July 2014), « Mini-Implant-Supported temporary Pontics », JCO, p. 422-429.

Poser une question ou laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, courriel et site web dans le navigateur pour la prochaine fois que je commenterai.

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Je crois que vous devriez d’abord déterminer quel objectifs précis vous voulez atteindre par votre traitement d’orthodontie afin d’avoir des attentes réalistes sur les possibilités de l’orthodontie.

Cela dépendra de la quantité d’espace à ouvrir, de l’occlusion, de la relation avec les autres dents, de l overbite et overjet, dela technique utilisé, du type de traitement (complet, partiel), etc.

Pour en savoir plus sur la durée d’un traitement orthodontique.

Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

laclinique3d orthodontie alfortville
agenesie laclinique3d orthodontie alfortville docteurder
agenesie alfortville docteur der Invisalign orthodontie
minivis orthodontie
orthodontie alforville docteur der laclinique3d